Objectifs de la compression veineuse

Objectifs de la compression veineuse

L'objectif d'un traitement compressif avec des bas de compression est de «renforcer» les veines, de réduire la pression veineuse, de normaliser la fonction de la paroi vasculaire et d'améliorer les échanges dans les tissus.

Les bas de compression rétrécissent le diamètre des veines de vos jambes. Le système des valvules veineuses fonctionne de nouveau grâce au soutien apporté par les bas de compression, le sang ne s'accumule plus dans les jambes. Les vergetures, les varicosités et le degré d'acuité des varices sont ainsi réduits ou entièrement inhibés. Le tracé de la pression médicalement fixé (pression diminuant du pied vers la cuisse) accélère le reflux du sang veineux vers le coeur, ce qui réduit aussi le risque de caillots et d'embolies. Le métabolisme amélioré empêche plus la formation de jambes ouvertes et la pression extérieure réduit le passage du liquide tissulaire. Le bas empêche ainsi également la formation d'oedèmes.

Il existe quatre classes de compression, qui sont utilisées en fonction du stade de la maladie. Elles différent principalement par la résistance du matériau, donc de la pression exercée sur les veines. Seul le médecin peut décider quelle classe de compression est nécessaire dans votre cas.

Ne décidez jamais de votre propre chef de porter des bas de compression, car il existe des contre-indications au traitement compressif: maladie artérielle occlusive avancée, troubles graves de la fonction cardiaque, maladies suintantes de la peau, troubles graves de la fonction nerveuse dans les bras et les jambes. En cas de polyarthrite chronique aussi, c'est le médecin qui doit prendre la décision d'une thérapie éventuelle.

Classe de compression I

Compression légère pour une légère pression aux chevilles. Convient pour des jambes lourdes et fatiguées, une légère formation de varices ou des troubles variqueux naissants et de légers gonflements. Judicieux pour la prévention des varices par exemple en cours de grossesse ou en cas de travail debout ou assis.

Classe de compression II

Compression moyenne pour une pression moyenne aux chevilles. Utilisée par exemple en cas de varices prononcées, de jambes souvent enflées, de gonflement après une thrombose (occlusion veineuse), des petits ulcères cicatrisés, une inflammation plus importante pendant la grossesse, après une sclérothérapie ou une opération, après une inflammation veineuse superficielle.

Classe de compression III

Forte compression en cas d'insuffisance veineuse chronique (permanente), après une thrombose (occlusion veineuse), en cas de modification de la peau et la cicatrisation d'ulcères de la jambe.

Classe de compression IV

En cas de tableaux cliniques plus graves que ceux de la classe III ainsi qu'en cas de lymphœdème et de lipœdème. (En cas de lymphœdème, on utilise principalement les bas tricotés à plat, avec couture.)

Articles Liés:

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Nouveaux produits

Nos magasins

Mots-clés